SPINA . Création . Théâtre et Arts visuels 12 avenue du Point du Jour 69005 LYON  / Tel. +33 (0)6 99 05 12 12 / contact@spina-theatre.com  

l

 

                                                                                        

  • facebook
  • googleplus
  • flickr

MARX (un Conte d'Hiver)

Production déléguée
TNB-Rennes / Festival Mettre en Scène Novembre 2010

Conception et mise en scène

Silvano Voltolina

Texte et dramaturgie

Roberto Fratini Serafide

Traduction et conseil littéraire

Jean Paul Manganaro

Assistante à la mise en scène

Léa Drouet

Conception et réalisation de la fresque pour le prologue

BLU

Conception et réalisation des marionnettes

Paulo Duarte

Costume de l'ours et éléments scénographiques

Ericailcane

Interprétation

Alessia Berardi, Dany Greggio , Sara Masotti , Gabriella Rusticali

avec la participation de

Anna Voltolina / Myrtille Zilliox
Musique

Alfred Schnittke
 

Production déléguée

Théâtre National de Bretagne - Festival Mettre en Scène 2010

Avec le soutien de Festival International Santarcangelo dei Teatri

et Teatro Comandini – Cesena

1/3

Marx ( Un Conte d'Hiver ) raconte un séjour londonien paradoxal :
la ville revêt ses habits de lumière à l'occasion de la première exposition universelle tandis que ses habitants gisent dans la boue de la révolution industrielle.
Le spectacle revisite les passages cruciaux de la vie de famille de Karl Marx tout en suivant la structure de la dernière pièce écrite par William Shakespeare : Le Conte d’Hiver.

 

À la manière d'une tragédie et jusqu’à l’intervention d’un personnage central : le Temps qui prend en main cette histoire et l'achève dans un étonnant happy end ; cette libre adaptation saisit Marx au moment le plus sombre de sa vie tourmentée, quand ses convictions sont ébranlées pour la première fois.

Car en dénonçant l'ordre pervers qui règle son temps - et règle le nôtre aujourd'hui encore - ce dernier sombre dans la misère , mettant en péril sa vie et davantage encore celle de ses proches.

 

Tout au long du spectacle, la marionnette est là, située au point de jonction entre le monument et la caricature, sur le plan de l'humain ; faisant du personnage de Marx, héros de l'histoire, un objet fragile prêt à descendre de son piédestal à chaque changement de vent.

 

Enfin, Marx (Un Conte d'Hiver) traite de l’enfance – ce mélange d’innocence et de cruauté que l'on retrouve aussi bien à travers des individus qu'au fondement des époques et des systèmes, interrogeant par là-même le cheminement des idées qui avancent à travers le monde.